Presse et Médias

Accès aux photos de presse
Contact média
Aléna Jeangrand
Ralationniste / Publicist
514-849-8681 # 263
ajeangrand@grandsballets.com
Logo horizontal français
Logo horizontal en | Grands ballets
Télécharger
Logo horizontal anglais
Logo horizontal fr | Grands ballets
Télécharger
Logo vertical français
Logo vertical en | Grands ballets
Télécharger
Logo vertical anglais
Logo vertical fr | Grands ballets
Télécharger

RÊVE DE STEPHAN THOSS
VOYAGE EN TERRITOIRES INCONNUS



reve
Photo: Damian Siqueiros / zetaproduction.com | Danseurs: Bryna Catherine Pascoe et Edi Blloshmi

Communiqué de presse
Photos de presse

Des rêves en gestation. Après le succès de Searching for Home, considéré par The Montreal Gazette comme le meilleur spectacle en 2011, le directeur artistique Gradimir Pankov a donné carte blanche au chorégraphe allemand Stephan Thoss pour la composition d’un programme complet. Jusqu’alors reconnu pour le style expressionniste et la grande musicalité de ses oeuvres, ce talentueux créateur fait le pari d’inventer une nouvelle physicalité en nous plongeant dans l’univers surréaliste des rêves avec Rêve, un ballet créé sur mesure pour Les Grands Ballets Canadiens de Montréal. Récipiendaire d’une demidouzaine de prix et distinctions, le chorégraphe de Leipzig affiche déjà plus de 80 pièces à sa feuille de route, classiques revisités ou créations contemporaines. Il est le concepteur des scénographies et des costumes de ses productions et, depuis 2007, il est aussi le directeur de la danse du Théâtre national de Wiesbaden. Un artiste accompli qui saura exalter les multiples potentialités des danseurs des Grands Ballets.
 

Un monde de rêves


Si le suspense demeure encore entier quant à ce que sera Rêve, Stephan Thoss a déjà débroussaillé de belles pistes de travail. Désireux d’exploiter le pouvoir évocateur de l’abstraction, il place le corps au coeur d’une recherche sur l’origine du mouvement et la combinaison de gestuelles inattendues, adoptant une approche surréaliste pour fabriquer des images fortes à assembler dans un de ces puzzles dont il a le secret. Son objectif : brouiller les frontières entre le réel et l’imaginaire, créer un univers onirique de perpétuels changements pour déjouer les certitudes des spectateurs autant que des danseurs. L’oeuvre pourrait donc ainsi prendre la forme d’un magistral collage visuel et sonore à aborder en choisissant de s’y abandonner comme on aime tant le faire dans les bras de Morphée.
 

Le choix de Gradimir Pankov


Le directeur artistique des Grands Ballets ne regrette rien de sa première collaboration avec Stephan Thoss, en 2011, pour la reprise de Searching for Home, œuvre courte pour 16 danseurs, écrite sur la musique de Philip Glass et initialement créée en 2008 avec le Ballet de Wiesbaden. Se réjouissant de l’accueil enthousiaste réservé à ce voyage dans l’esprit d’une jeune femme découvrant les multiples facettes de sa personnalité, il souligne le talent rare du chorégraphe à opérer des ruptures dans le récit et à multiplier les actions sur scène tout en maintenant une cohérence pour le spectateur. « Il a un tel dynamisme et une énergie si débordante qu’il a impressionné les danseurs de la compagnie et il les a transformés au point que je ne les reconnaissais plus, s’exclame-t-il. J’ai vu certains d’entre eux bénéficier d’un regain de jeunesse dans les rôles de Searching for Home; j’ai vu un timide s’ouvrir d’un seul coup comme une fleur; tous m’ont surpris d’une manière ou d’une autre. Stephan Thoss donne tellement, il est tellement inspirant que les danseurs font tout pour se dépasser. Ils ont sauté de joie en apprenant qu’ils allaient retravailler avec lui. » Totalement confiant, Gradimir Pankov laisse le champ libre au chorégraphe pour le choix de la forme et du thème de sa nouvelle création, espérant de tout cœur qu’il s’agira d’un ballet intégral pour l’ensemble des 38 danseurs de la compagnie.
 

Stephan Thoss


Originaire de Leipzig, Stephan Thoss a été formé à l’école Palluca de Dresde, en ex-Allemagne de l’Est, avant d’étudier la danse expressionniste allemande selon les théories de Rudolf Laban. Inspiré par la musique dont il exalte les émotions dans ses chorégraphies, il a déjà créé plus de 80 oeuvres : courts solos ou ballets intégraux, réinterprétations de grands classiques comme Giselle, La belle au bois dormant, Le Lac des cygnes ou Le sacre du printemps, œuvres abstraites ou d’inspiration surréaliste comme Searching for Home et Irr-Garten, et comédies burlesques telles que Boléro, No Cha-Cha-Cha et Carmencita. Toujours très musical et dynamique, son style change d’une production à l’autre. Son parcours de danseur commence dans les années 1980 à l’Opéra national de Dresde où il sera soliste puis, chorégraphe résident, en 1992, après un passage à l’Opéra comique de Berlin et au Théâtre de Kassel. Dans les années suivantes, il signe des œuvres pour des compagnies renommées parmi lesquelles le Ballet de Stuttgart, le Ballet national de Bavière, le Ballet de Hambourg, le Balleto di Toscana et le Nederland Dans Theater 2. Il assure sa première direction de ballet au Théâtre de Kiev de 1998 à 2001, assume ensuite ces mêmes fonctions à l’Opéra de Hanovre jusqu’en 2007, année où il est nommé directeur artistique du ballet de l’Opéra de Wiesbaden, dont il a modernisé l’image. Récipiendaire d’une demi-douzaine de prix et distinctions, il conçoit aujourd’hui les scénographies et les costumes des œuvres qu’il crée presque exclusivement à Wiesbaden. Pour Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, le recevoir pour une nouvelle création est à la fois un honneur et un privilège.

Contact média
Aléna Jeangrand
Ralationniste / Publicist
514-849-8681 # 263
ajeangrand@grandsballets.com