L'Orchestre des Grands Ballets

Orchestre de Grands Ballets Canadiens de Montréal
Allan Lewis, chef en résidence de l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens de Montréal | PHOTO : Jean-Laurent Ratel

Cette formation, composée de solistes de haut niveau et dirigée par les chefs Allan Lewis et Florian Ziemen, est engagée depuis plus de trente ans dans le succès des Grands Ballets. Fort à présent de plus de 70 musiciens parmi les meilleurs de Montréal, l’Orchestre accompagnera presque la totalité des productions de la saison 2013-2014 des Grands Ballets dans le Théâtre Maisonneuve et la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Ce dialogue en direct entre virtuoses de la danse et de la musique exige une rigueur d’exécution plus précise encore et promet des prestations d’autant plus stimulantes pour le public.

Allan Lewis

Chef d’orchestre en résidence Directeur musical et premier chef d’orchestre du Joffrey Ballet pendant plus d’une vingtaine d’années, Allan Lewis a dirigé l’orchestre, entre autres, lors de la reprise historique du Sacre du printemps de Nijinski par la compagnie à Paris. Il était également au pupitre lors du spectacle Homage to Diaghilev, mettant en vedette Rudolf Noureev, et présenté à Broadway et au Lincoln Center à New York. Sa carrière internationale comprend la direction d’orchestres réputés, notamment le San Francisco Symphony, le St. Louis Symphony, le Calgary Philharmonic, l’Orchestre National de France, l’Orchestre philharmonique des Pays-Bas, l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne, l’Orchestre du Théâtre national de Prague, l’Orchestre philharmonique de Budapest et l’Orchestre symphonique de Shanghai. Il a aussi dirigé le gala Fol de Rol du San Francisco Opera avec, pour invités, Luciano Pavarotti, Plácido Domingo et d’autres chanteurs de renommée mondiale.

Allan Lewis a été nommé chef en résidence de l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens de Montréal en mai 2007.

Florian Ziemen - chef invité

Florian ZiemenLa carrière de Florian Ziemen a pris son envol il y a quelques années. Son intérêt marqué pour l’étude historique des pratiques d’exécution se traduit par une fraîcheur d’interprétation qui a été maintes fois saluée par la critique. Travaillant autant le répertoire symphonique que la musique d’opéra et de ballet, maestro Ziemen accorde une attention toute particulière à la redécouverte musicale et stylistique de l’opérette allemande et autrichienne.

 

Parmi ses récents succès, mentionnons Die Herzogin von Chicago à Komische Oper Berlin, Der Vetter aus Dingsda au Badisches Staatstheater Karlsruhe, Der fliegende Holländer (version originale de 1841), Donzietti's Linda di Chamounix et Krenek's Kehraus um St. Stephan au Stadttheater Gießen.

 

Florian Ziemen a fait ses études dans sa ville natale, Munich, et à la Royal Music Academy à Londres. Il a été soutenu et inspiré par ses rencontres avec Sir Colin Davis, Peter Maxwell Davies, Sir Roger Norrington et particulièrement par l’enseignement de Reinhard Goebel.

 

Il a commencé sa carrière comme répétiteur, assistant de Stefan Soltesz, au prestigieux Théâtre Aalto à Essen, avant d’en devenir le chef d’orchestre attitré. À ce jour, il y a dirigé plus de 100 spectacles d’opéra et de ballet.

 

En 2010, maestro Ziemen a été nommé chef d’orchestre principal au Théâtre de Brêmes où il a dirigé Tosca, Madama Butterfly, Hänsel et Gretel, La Chauve-souris et la création du monumental opéra All diese Tage de Moritz Eggert.

 

En 2012, il a suivi le directeur musical Michael Hofstetter au théâtre municipal de Gießen, comme adjoint et premier chef d’orchestre. Il a contribué à donner un nouveau souffle par la redécouverte d’œuvres opératiques rarement jouées.

 

Depuis 2010, Florian Ziemen travaille régulièrement avec Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, collaborant avec des chorégraphes tels que Mats Ek, Stijn Celis, Christian Spuck ou Peter Quanz.

 

Dans le domaine symphonique, il a notamment eu l’occasionde diriger les orchestres symphoniques de Bochum et de Wuppertal, l’orchestre de la Badische Staatskapelle, le Bergische Symphoniker, la Neue Philharmonie de Francfort, l’Orchestre symphonique de Munich, l’Orchestre de chambre géorgien, le Tallis Chamber Orchestra de Londres et l’Orchestre de l’Université Folkwang.

Oleksiy Baklan - chef invité

Oleksiy Baklan est né à Kiev en 1961 dans une famille de célèbres danseurs solistes de l’Opéra de Kiev. En 1987, il obtient son diplôme du Conservatoire d’État de Kiev où il a étudié la direction d’orchestre symphonique avec le chef ukrainien Stefan Turchak. Pour l’obtention de son diplôme, il dirige Giselle à l’Opéra de Kiev. Depuis, il est le chef d’orchestre attitré de l’Opéra national d’Ukraine. De 1995 à 2008, il est chef d’orchestre principal de l’Orchestre municipal des jeunes de Kiev dont il est devenu le directeur artistique il y a quatre ans. En 2009, on lui décerne le titre d’« artiste du peuple de l’Ukraine ». Depuis 2007, il est chef invité du Nouveau Théâtre national de Tokyo et depuis 2010, du Corella Ballet en Espagne. Au cours des dernières années, il a travaillé avec le Nouvel Orchestre philharmonique de Tokyo, l’Orchestre philharmonique de Nagoya, le Hamilton Ballet Orchestra au Canada, l’Orchestre Los Americas dans la ville de Mexico, l’Orquesta de la Comunidad de Madrid et l’Orquesta Sinfonica de Galicia en Espagne. Son répertoire comprend, entre autres, les ballets suivants : Le Lac des cygnes, La Belle au bois dormant et Casse-Noisette de Tchaïkovski, Giselle et Le Corsaire de A. Adam, Don Quichotte, La Bayadère et Paquita de L. Minkus, Roméo et Juliette, Cendrillon et Pierre et le loup de Prokofiev, La Sylphide de H. Levenshold, Spartacus de A. Khatchatourian, Valse viennoise de J. Strauss, Coppélia de Léo Delibes, Suite de Carmen de G. Bizet et R. Schedrin ; ainsi que les opéras Rigoletto et La Traviata de Verdi, Le Conte du tsar Saltan de Rimski-Korsakov, Mefistofele de Boito, Il Tabarro et Gianni Schicchi de Puccini. Il a également dirigé le Requiem de Mozart, le Stabat Mater de Rossini, Carmina Burana de Carl Orff et plusieurs programmes symphoniques.
FORFAITS