Direction Artistique

Photo : John Hall

Gradimir Pankov

Directeur artistique

« La révolution instaurée par Gradimir Pankov aux Grands Ballets Canadiens de Montréal se poursuit avec des résultats prodigieux. » John Rockwell, The New York Times

Originaire de Macédoine, Gradimir Pankov est amoureux de la danse depuis maintenant 50 ans. D'abord brillant danseur en ex-Yougoslavie et en Allemagne, il a assumé successivement la direction artistique du Nederlands Dans Theater II (Pays-Bas), du Ballet national de Finlande, du Ballet Cullberg (Suède) et du Ballet du Grand Théâtre de Genève (Suisse), en plus d'être professeur invité par les plus prestigieuses compagnies de ballet du monde : le Ballet de l'Opéra national de Paris, le Ballet de l'Opéra de Lyon, le Nederlands Dans Theater, le Cullberg Ballet, le Gulbenkian Ballet et l'American Ballet Theatre. Cette feuille de route éloquente lui a permis de côtoyer les figures de proue du ballet actuel et de lier de profondes amitiés notamment avec des chorégraphes de renom tels Jiří Kylián, Mats Ek et Ohad Naharin ainsi qu'avec des étoiles montantes, comme Didy Veldman et Stijn Celis.

Homme d'émotions ouvert sur le monde, Gradimir Pankov se passionne pour toutes les formes d'expression. Ne craignant pas les défis, il aspire à faire des Grands Ballets Canadiens de Montréal une compagnie qui se distingue autant dans l'univers du ballet que dans l'univers culturel en général.

Depuis son arrivée, il a su insuffler un vent de renouveau et un désir de dépassement à la compagnie montréalaise autant par ses choix de programmation que par sa rigueur et sa profonde compréhension des artistes et créateurs avec qui il travaille. Cet homme entier, épris de Montréal, ville qu'il a adoptée en 2000 et où il compte demeurer encore longtemps, est en voie de donner à la compagnie une originalité toute montréalaise.

Photo : Eric Piche

Margret Kaufmann

Maîtresse de ballet et assistante du directeur artistique

Margret Kaufmann est née à New York où elle a fait ses études de danse, principalement à l'école de danse du Metropolitan Opera et à l'American Dance Center. Ses professeurs de danse classique principaux ont été Celine Keller, Margaret Craske et Alfredo Corvino. Elle a également étudié la danse avec Hector Zaraspe, Françoise Martinet et Robert Joffrey. Elle a fait ses premiers pas professionnels avec le Maryland Ballet à Baltimore et au Radio City Music Hall à New York. Plus tard, elle a dansé avec plusieurs compagnies de danse en Allemagne, puis avec le Ballet National de Finlande à Helsinki et avec le Ballet Cullberg à Stockholm. Après avoir terminé sa carrière de danseuse en 1987, elle a fait des études du système de notation chorégraphique Benesh à Londres, et dix ans plus tard des études de commerce à Genève. Entre 1989 et 1996 Margret a été maîtresse de ballet et choréologue au Ballet du Grand Théâtre de Genève, et entre 1998 et 2000, assistante du directeur artistique à l'American Ballet Theatre à New York.

Elle a été engagée par Les Grands Ballets Canadiens de Montréal en mars 2001. En tant que maîtresse de ballet, Margret assiste les chorégraphes et travaille comme répétitrice, notamment pour les répertoires de Jiri Kylian et de Mats Ek, avec lesquels elle a souvent travaillé dans le passé. Elle a également été assistante au chorégraphe Kim Brandstrup pour la création de La Dame de pique.

Photo : John Hall

Pierre Lapointe

Maître de ballet principal

Né à Kamouraska, au Québec, Pierre Lapointe est diplômé de l'École supérieure de danse du Québec. Il commence sa carrière de danseur en 1978 au Pacific Ballet Theater, devenu aujourd'hui le Ballet British Columbia, où il a l'occasion de travailler avec de grands noms de la danse tels que Terry Westmoreland et Benjamin Harkarvy. En 1982, il devient membre des Grands Ballets Canadiens, où il danse pendant plus de quatre ans avant de devenir maître de ballet, une fonction qu'il assume depuis avec originalité et dévouement.

Ses collaborations avec les chorégraphes Fernand Nault, Edouard Lock, Paul-André Fortier, Mark Godden, Nacho Duato, James Kudelka, Jiří Kylián, Mats Ek, Ohad Naharin, Stijn Celis, Didy Veldman et Kader Belarbi comptent parmi ses expériences les plus précieuses. Pierre Lapointe a également été marqué par l'Américain Gayle Young avec qui il remonta Les Noces d'Irina Nijinska en 1989 pour Les Grands Ballets Canadiens de Montréal. Les excellentes prestations de la compagnie d'œuvres d'Antony Tudor; Jardin aux lilas, Pillar of Fire et Gala Performance sont, quant à elles, le fruit d'un travail mémorable qu'il effectua avec Sallie Wilson. De plus, Pierre Lapointe a eu la chance de travailler avec Ann Hutchinson-Guest lors de la reconstitution d'un chef-d'œuvre contemporain, soit L'Après-midi d'un faune ainsi qu'avec Anna Mackard avec qui il travailla à plusieurs reprises sur La Table verte de Kurt Joos.

Excellent pédagogue, M. Lapointe anime depuis 1991 toutes les matinées dansantes présentées par Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, et ce, devant plus de 30 000 balletomanes en herbe. En plus d'accompagner la compagnie en tournée, il est régulièrement invité à offrir des classes de maître à travers l'Amérique du Nord.

Photo : Eric Piche

Steve Coutereel

Maître de Ballet

Un an avant de terminer sa formation à l’École royale de ballet d’Anvers, Steve Coutereel reçoit une offre du Ballet royal des Flandres et devient, à 17 ans, le plus jeune danseur de la compagnie. Il quitte ensuite la Belgique et se rend en France, puis aux États-Unis.

Au sein du San Francisco Ballet, il approfondit notamment sa connaissance du répertoire de Balanchine. Puis, lorsqu’il est membre de Hubbard Street Dance Chicago, il travaille avec Ohad Naharin, Jiri Kylian et Nacho Duato.

Steve Coutereel arrive à Montréal en 2002 à titre de premier soliste pour les Grands Ballets Canadiens. Il participe à plusieurs créations, dont Noces et Cendrillon de Stijn Celis. Il collabore également avec Mats Ek.

Une blessure persistante au genou force Steve Coutereel à quitter la scène. Il décroche deux diplômes en traduction à l’Université McGill, puis revient à la danse, se joignant au corps professoral de l’École supérieure en 2011, puis aux Grands Ballets à titre de maître de ballet en 2013.

Photo : Eric Piche

Patricia Gelinas

Coordonnatrice artistique

Patricia a grandi à Edmonton, en Alberta, où elle a reçu une formation de danseuse au Alberta Ballet School et au Grant MacEwan College avant de déménager à New York pour étudier au Martha Graham School of Contemporary Dance.

Elle a fait carrière au sein de la Compagnie Dansepartout, exécutant des œuvres de Jean Pierre Perreault, Ginette Laurin, Paul André Fortier, Bill James, Luc Tremblay, Lucie Boissinot, Michael Montanaro, Tedd Robinson et Benoît Lachambre.

Patricia a enseigné pendant de nombreuses années à l’École de Danse de Québec, au programme de formation professionnelle.

En 1999, elle a pris sa retraite du monde de la danse, et avec le soutien du Centre de ressources et transition pour danseurs (CRTD), elle est retournée à l’université et a reçu un diplôme en commerce, spécialisation marketing et affaires internationales de l’Institut de gestion John Molson. La réorientation de carrière de Patricia est racontée dans le livre 25 Transitions, publié pour marquer les 25 ans du CRTD.

Armée de son diplôme en commerce, Patricia a entrepris de représenter certains des plus importants artistes du Québec dans des expositions majeures à New York, Chicago, Palm Beach et Philadelphie, avant de lancer sa propre galerie d’art virtuelle, avec la mission de promouvoir des artistes sur la scène mondiale.

Patricia est enthousiaste à l’idée de revenir au monde de la danse et d’intégrer la formidable équipe des Grands Ballets à titre de coordonnatrice artistique.

FORFAITS