Danseurs

Premier soliste

Photo : Eric Piché

Hervé COURTAIN

Versailles, France
« À la fin d’un spectacle, j’aime cette seconde où le public ne réagit pas tout de suite pour applaudir, où il prend le temps de revenir à la réalité. C’est la preuve qu’il a été réellement touché et c’est ce qu’on cherche à atteindre chaque fois ! »
Photos
Formation

École de danse de l’Opéra de Paris

Carrière

1992-2004 Opéra de Paris (sujet)

2001-2002 Boston Ballet (soliste)

2004 Les Grands Ballets Canadiens de Montréal (soliste)

2005 Promu premier soliste

Répertoire

Hervé Courtain a dansé plusieurs rôles principaux tels Green Boy dans Celt (Lila York), le prince dans Casse-Noisette (Mikko Nissen), Puck dans Songe d’une nuit d’été (B. Wells et John Neumeier) et le pas de deux des paysans dans Giselle de M. Geilgud, l’oiseau bleu dans La Belle au bois dormant et le pas de trois du Lac des cygnes (Marius Petipa), le pas de trois et Iñigo dans Paquita, le pas de deux dans La Sylphide (Auguste Bournonville), l’étoile dans Rubies, le rôle de la fille dans Le Mandarin merveilleux, le solo dans Le Concours (Maurice Béjart), Roméo dans Roméo et Juliette (Jean-Christophe Maillot), Fakir dans La Bayadère (Rudolf Noureev). Son répertoire inclut également Bella Figura, Return to a Strange Land et Forgotten Land (Jiří Kylián), le pas de deux de la porte dans Appartement, ainsi que Carabosse dans La Belle au bois dormant et Giselle (Mats Ek), la Belle-Mère dans Cendrillon (Stijn Celis), Tarentella, Stars and Stripes, Who Cares? et le solo du 1er mouvement dans Épisodes (George Balanchine), le rôle-titre dans Kaléidoscope (Peter Quanz), Vertiginous Thrill of Exactitude et In the Middle… Somewhat Elevated (William Forsythe), la scène du matelas dans Perpetuum, Arbos et Kaamos (Ohad Naharin), Hermann dans La Dame de pique (Kim Brandstrup), Pierrot dans Pierrot Lunaire (Marco Goecke) et Paul Claudel dans Rodin/Claudel (Peter Quanz). Il a également dansé Anima de Stijn Celis et Kaguyahime de Jiří Kylián. Il a également fait partie à plusieurs reprises du groupe Manuel Legris et ses Étoiles alors qu’il était à l’Opéra de Paris. Il a aussi été invité à danser à l’Opéra de Budapest, au gala international de Miami ainsi qu’au Brésil pour Roméo et Juliette.

Prix

2000 Prix de l’AROP et diplôme d’état pour l’enseignement de la danse

forfaits