Chorégraphes

Die Arge Lola

Christian Spuck

Originaire de Marburg en Allemagne, Christian Spuck a suivi sa formation en ballet à l'École John Cranko (Stuttgart). Après l'obtention de son diplôme en 1993, il s'installe en Belgique où il danse pour la Needcompany (Jan Lauwers) et Rosas (Anne Teresa de Keersmaker). En 1995, il revient au pays pour se joindre au Ballet de Stuttgart où il fera ses débuts chorégraphiques dès 1998.

En juin 2001, le directeur artistique du Ballet de Stuttgart, Reid Anderson, nommait Christian Spuck chorégraphe résident de la compagnie. Depuis, Spuck y a créé 15 nouvelles œuvres, dont deux ballets, et a grandement contribué à cultiver le profil « moderne » du Ballet de Stuttgart. Ses chorégraphies, qu'elles soient destinées au Ballet de Stuttgart ou à d'autres compagnies, sont largement diffusées - et célébrées - en Allemagne comme à l'étranger.

Parmi les douze ballets en un acte qu'il a réalisés pour le Ballet de Stuttgart, soulignons dos amoresdas siebte blau, une réussite remarquable, ainsi que Le Grand Pas de deux, une œuvre pleine d'humour qui figure aujourd'hui au répertoire de l'American Ballet Theatre. Ses deux ballets à argument, Lulu. A Monstre Tragedy (d'après Frank Wedekind) et The Sandman(d'après E.T.A. Hoffmann), succès immédiats, remportent l'adhésion enthousiaste du public et de la critique. The Sandmanétait d'ailleurs intégré au répertoire du Ballet de l'Opéra national de Lettonie en 2008.

En septembre 2009, le Playhouse Theatre de Stuttgart accueille la première mondiale de Don Q., un duo pour Egon Madsen et Eric Gauthier produit à l'occasion du 80e anniversaire de naissance de John Cranko. Fort divertissante, l'œuvre a depuis pris l'affiche de nombreux festivals nationaux et internationaux.

Chorégraphe très sollicité, Christian Spuck a créé Endless Waltz(2000) pour le aalto-ballet-theater Essen (Allemagne), ainsi que les ballets Die Kinder (2005) et Leonce und Lena (2008). Qualifié de « soirée émouvante de premier ordre » par le quotidien Westdeutsche Allgemeine Zeitung, Die Kinder était mis en nomination pour le « Prix Benois de la danse » en 2005, tandis que Leonce und Lena était en lice pour le prestigieux Prix du théâtre allemand dans la catégorie « meilleure chorégraphie ».

Toujours au chapitre de ses chorégraphies hors compagnie, Christian Spuck a créé Morphing Games (1999), pour la compagnie italienne Aterballetto, dirigée alors par Mauro Bigonzetti, Adagio (2000), pour des danseurs de New York City Ballet, Chaconne (2001), pour l'Académie de danse de Mannheim,this - pour l'Opéra national de Berlin, shifting portraits pour le Ballet Saarbrücken et enfin, The Restless (2005), pour la compagnie américaine Hubbard Street Dance 2 (Chicago).

En février 2006, Christian Spuck recevait le prix de danse allemand « Future » ; la même année, il signait The Return of Ulysses pour le Ballet royal de Flandre, une œuvre considérée par la revue Dance Europe comme « un ajout bienvenu et rafraîchissant » au répertoire de cette compagnie. En novembre 2007, le Ballet royal de Suède donne la première mondiale duTableau perdu, une œuvre acquise par le Ballet national de Finlande en février 2009.

Christian Spuck a également travaillé du côté du théâtre et de l'opéra. En 2000, il chorégraphiait Cupid and Death, donné par le Jeune Opéra de l'Opéra national de Stuttgart. En 2005, il concevait sa toute première mise en scène à l'opéra avecBérénice, une œuvre du jeune compositeur Johannes Maria Straud, tirée d'une nouvelle d'Edgar A. Poe. En juin 2009, il cumulait les rôles de chorégraphe et de metteur en scène pourOrphée et Eurydice de Christoph Willibald Gluck, une coproduction du Ballet et de l'Opéra de Stuttgart. Et au début 2010, Christian Spuck mettait en scène Falstaff de Verdi au Staatstheater Wiesbaden.

À la télévision, la chaîne franco-allemande ARTE diffusait en 2006 Márcia Haydée als Penelope de Christian Spuck, un film chorégraphique mettant en vedette la légendaire ballerine Márcia Haydée ainsi que Robert Tewsley.

Enfin, au début de la saison 2012-2013, Christian Spuck entrera en fonction à titre de directeur artistique du Ballet de Zurich en Suisse.

Photos
FORFAITS